Joie ou colère

Publié le par Trèflerèle

 

Mets une grande feuille de papier blanc par terre.

Pose les pieds sur cette feuille, tu es debout.

Quand tu poses les pieds sur cette feuille, tu te branches à l'énergie de la joie...

Peut être que des images d'une fête arrivent sur ton écran mental...

Dans ton corps tu ressens tout ce que tu as ressenti lors de cette joie...

Peut être qu'un sourire a envie d'illuminer ton visage...

C'est comment dans ton corps quand tu es plein de joie?

Comment sont tes pensées quand tu es plein de joie?

C’est comment autour de toi, et en toi quand tu es dans la joie?...

Maintenant tu te recules, tes pieds sont sur le sol.

Tu sens ta respiration dans ton ventre.

Ton ventre qui se gonfle, se dégonfle comme un ballon...

Puis tu poses tes pieds sur une autre feuille de papier, elle est rouge celle là, et tu te branches à l'énergie de la colère.

Peut être que des images de la colère, d’énervement arrivent sur ton écran mental...

Dans ton corps tu ressens tout ce que tu as ressenti lors de cette colère, cet énervement…

C’est comment dans ton corps quand tu t’énerves ?

C’est comment dans ton ventre ?

Dans ta gorge ?

Et dans tes bras ? Tes jambes ? A quoi tu penses quand tu es en colère ? C’est comment autour de toi quand tu es en colère ?

Puis tu concentres toute ta colère dans ta respiration, et tu laisses un grand ouf ! Sortir de toi, pour bien sortir ta colère.

Tu te débranches de cette énergie...

Maintenant, tu te recules, tes pieds sont sur le sol.

Tu sens ta respiration dans ton ventre.

Ton ventre qui se gonfle, se dégonfle comme un ballon…

Puis tu reposes tes pieds sur la feuille de la joie

Et tu prends un bain de joie.

La prochaine fois que tu sentiras une colère monter à l’intérieur de toi, tu pourras la reconnaître.

Tu repenseras peut être à cette séance et comment tu es passé de la colère à la joie. Et tu sauras si c’est le moment pour toi de laisser s’éloigner ta colère, ou si au contraire tu dois aller au bout de cette colère.

Tu auras le choix de la laisser vivre ou de l’aider à se calmer avec ta respiration

Et c’est riche de cette nouvelle expérience d’être passé de la joie à la colère, que je te propose de garder la joie pour continuer la journée

Et c’est comme si tu prenais un bain de joie.

Avec ses milliers de gouttes d’eau qui te chatouillent, et que tu laisses remonter tout le long de ton corps

Cela te donne envie de bouger doucement tes pieds, tes mains

De t’étirer

Peut être même que tu as envie de bâiller

Et quand tu te sens prêt, tu ouvres doucement les yeux... 

Extrait de relaxations créatives pour les enfants de Nathalie PERETTI

 

 

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article