Le défi avec Dieu

Publié le par Trèflerèle

 

Le-defi.jpg

 

Un jour, un vieux fermier vint voir Dieu et lui dit:

"Écoute, il se peut que tu sois Dieu et que tu aies créé le monde,
mais une chose est certaine, tu n'es pas fermier.
Tu ne connais même pas le b.a.ba. de l'agriculture.
Tu as quelque chose à apprendre !"

"Soit" répondit Dieu "quel est ton conseil ?"
Le fermier poursuivit: "Accorde-moi un an et
pendant cette année permets que les choses se passent
comme je l'entends, puis vois ce qui arrive; la pauvreté disparaîtra !"

Dieu y consentit et une année fut accordée au fermier.

Naturellement celui-ci demanda ce qu'il y avait de mieux;
pas de tonnerre, pas de vents violents, pas de dangers pour la moisson.
Tout se déroulait le mieux du monde et il était heureux.
Le blé poussait si bien !
Lorsqu'il voulait du soleil, il y avait du soleil;
lorsqu'il désirait de la pluie, il y avait de la pluie; et autant qu'il en voulait.

Cette année là tout était parfait, mathématiquement parfait.

Mais lorsque la récolte fut moissonnée,
il n'y avait pas de grains dans les épis.
Le fermier en fut surpris.

Il demanda à Dieu: "Que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui n'a pas marché ?"

Dieu répondit: "Parce qu'il n'y a pas eu de défi,
parce qu'il n'y a eu aucun conflit, aucune friction,
parce que tu as évité tout ce qui était mauvais,
le blé est resté impuissant.

Un peu de lutte est nécessaire,
les orages sont nécessaires, le tonnerre,
les éclairs sont nécessaires.
Ils secouent et éveillent l'âme à l'intérieur du blé".

 

Carte du Tarot de Rajneesh Le Défi

 

 

Le présent est ici quand je joue

 

IMAGES ET MOTS MIROIRS DE SOI

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flipperine 09/04/2012 17:48


si le grain de blé tombé en terre refuse de mourir la moisson de l'espoir des hommes ne pourra jamais fleurir

JOSETTE GUIOT 09/04/2012 14:53


Pendant que l'âme demande une chose,le plaisir en exige une autre ; ainsi l'âme devenue captive du plaisir , devient en même temps ennemie de la raison.


Bossuet


J'ajouterais que faire pousser du blé requiert aussi  des conditions imprévisibles,le ciel décide souvent sans vous demander votre avis .D' où peut-être  la sagesse du
paysan ...Enfin celui de mon enfance !!!

Trèflerèle 09/04/2012 14:57



c'est sans doute pour cela que l'on dit le bon sens paysan... merci Josette,  la phrase de Bossuet est à méditer...