Tu voles

Publié le par Trèflerèle

Agrippe toi au rayon de lumière qui part de

Ton ventre.

Ce sera notre ascenseur.

Tu montes le long de ce rayon.

Bravo.

Tu vois ce n’est pas plus compliqué que ça.

Ton esprit est tellement puissant

Qu’il peut se permettre d’accomplir

Beaucoup de choses auxquelles tu n’avais pas pensé.

Hé, continue de monter pendant qu’on parle

Ne t’arrête pas

Regarde tout en bas le « toi » en train de lire,

Tu vois, il n’est pas du tout gêné par ton évasion spirituelle.

Il lit.

Et toi tu voles, c’est parfait.

Elevons nous.

Si un plafond te barre la route n’aie pas peur.

Ton esprit le traversera sans effort.

On monte encore.

Nous voici sur le toit.

Tu te débrouilles pas mal pour un premier décollage.

Tu vois ton esprit peut tout.

Le problème c’est qu’en général, tu ne l’utilises pas assez.

Alors moi je vais t’aider à explorer quelques unes de ses possibilités

Les plus étonnantes.

Tu me demandes pourquoi tu n’utilises pas assez ton esprit ?

Entre nous je pense que c’est parce que tu te sous-estimes

En fait tu te prends pour quelqu’un d’ordinaire.

C’est une question de confiance en toi.

Peut être qu’avant moi personne

Ne s’était soucié de relever ce qu’il y a de plus intéressant chez toi.

Je crois que vous, les humains, vous êtes tous un peu jaloux les uns des autres, alors vous ne vous incitez pas mutuellement à montrer vos meilleurs côtés.

C’est plutôt « le clou qui dépasse attire le marteau ».

En fait de d »passement, nous voici bien assez haut.

Observe tout en bas ta maison, le lieu où tu es

En train de lire.

Drôle d’impression hein ?

Envoie de là haut une onde bienfaisante à ton corps matériel.

Dis à ton corps que tu ne seras pas long, que tu reviens bientôt, dis lui de continuer, à respirer tranquillement.

Ce n’est qu’une promenade d’une petite heure.

Ça y est ?

Bon ce n’est pas tout mais on continue de monter…

 

Extrait du LIVRE DE VOYAGE de Bernard WEBER

A suivre la semaine prochaine

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article