Ton envol

Publié le par Trèflerèle

Imagine un rayon de lumière qui part de ton nombril.

Sens ce rayon d’énergie qui chauffe ton ventre et monte vers le plafond.

Laisse toi guider par ma voix.

Là je suis là à côté de toi, et je ne te quitte pas.

Tout va bien.

Laisse ton esprit se détacher de ton corps.

Comme un papillon se libérant de son

Enveloppe de chenille.

Imagine-le, ça suffit.

Tu n’as pas à avoir peur, il ne s’agit pas d’un

Vrai décollage, mais d’une simple escapade

De l’esprit.

Tu restes quoi qu’il arrive « le maître de ce livre »

Et donc de tout ce qui peut s’y passer,

 Strictement de tout.

Quand ce sera fini, tu te souviendras de

Chaque instant.

Il n’y a rien de grave dans ce voyage.

Nous sommes juste deux copains en balade.

Tu me suis ?

Alors viens, mon lecteur.

Sens ton esprit doucement s’affranchir

De ton corps.

Regarde-toi de l’extérieur.

Regarde le type qui lit un livre :

C’est toi.

Et l’autre qui le regarde.

C’est aussi toi.

C’est ça le vrai détachement

Quand on s’observe de l’extérieur.

Dégage toi complètement de celui qui lit.

Deviens un esprit léger, transparent,

Immatériel.

Viens.

Agrippe toi au rayon de lumière qui part de

Ton ventre.

Ce sera notre ascenseur.

Tu montes le long de ce rayon.

Bravo.

Tu vois ce n’est pas plus complique que ça.

Ton esprit est tellement puissant

Qu’il peut se permettre d’accomplir

Beaucoup de choses auxquelles

Tu n’avais pas pensé…

 

Extrait du LIVRE DE VOYAGE de Bernard WEBER

A suivre la semaine prochaine

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article