Pluie d'oiseaux

Publié le par Trèflerèle

 

 

 

Il y a fort longtemps, il n'y avait pas d'oiseaux et très peu d'animaux sur Terre.

Pour jouer, les enfants n'avaient que des feuilles et cela, pendant six longues lunes...

À la septième lune, Ours Blanc soufflait le froid sur les arbres et Loup Hurleur les dépouillait de toutes leurs feuilles.

Les enfants ne pouvaient plus jouer. Lorsqu'ils sortaient de la hutte à suer, après le jeûne rituel, ils ne voyaient plus aucune jolie bête dont ils pouvaient prendre le nom. Car c'est la façon de reconnaître nos petits, chacun portant le nom de l'animal ou de l'objet qu'il voit le premier en sortant de la hutte à suer.

Quand Ours Blanc et Loup Hurleur avaient passé, les enfants restaient tristes pendant plusieurs soleils. Ils ne voulaient plus manger leur sagamité (bouillie de maïs). Un jour qu'elle regardait tomber les feuilles, une petite fille s'adressa à Glouseclappe le grand esprit. Elle lui dit " O toi qui as fait la terre, l'eau et les petits feux qui brillent là-haut, fais autre chose si tu veux que les enfants rient et mangent leur sagamité ". Glouseclappe l'entendit. Le mois des fleurs venu, après que Vent du Sud eut défait le travail de Ours Blanc, il ramassa les feuilles tombées et souffla dessus. Des oiseaux de toutes les couleurs s'envolèrent et se posèrent sur les arbres en chantant.

 

Puisse les oiseaux s'envoler sur le bout de vos lèvres...

Et devenir votre sourire à chaque lever du jour...

 

conte amérindien

 

 

 

 

Trèflerèle anagramme de reflet du réel...

ateliers cartes associatives Pourquoi ces cartes là font elles grandir?

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article