Le remplaçant

Publié le par Trèflerèle

noir-et-blc-ss-titre.jpg

 

Le maître se mouche dans ses doigts et dit:

- Il ya longtemps, bien longtemps, un riche marchand D'Asan Tole fut condamné par le Roi à avoir la tête tranchée: il avait mis de l'eau dans le lait et de la paille dans l'herbe à fumer.

- j'ai pitié de toi dit le Roi, car tu n'as rien fait de pire que ce que font les autres marchands. Tu auras la vie sauve si tu te trouves avant ce soir un remplaçant.

Le riche marchand courut réveiller un pauvre mendiant qui somnolait au soleil à la porte de sa boutique.

- Veux-tu plein ton topi de belles roupies? lui demanda le marchand.

C'était un pauvre mendiant dont les parents avaient brisé les jambes dans son plus jeune âge pour qu'il fasse pitié à la porte des temples et qui entretenait soigneusement les plaies de son corps avec la poussière du chemin.

- Bien sûr! répondit-il regrettant de porter sur la tête un si petit topi. Mais que faudra-til faire? Dis-le moi je suis prêt à tout. Faudra-t-il étrangler la nuit le marchand d'à côté qui te fait concurrence, chanter le Ramayana sous la fenêtre de ta bien-aimée, ou balayer ta cour où le fumier s'entasse depuis trois générations?

- Rien de tout celà, rassure-toi. Ce que je te demande n'est pas si compliqué. Il suffit seulement de mourir à ma place demain matin sous la hache du bourreau.

- Ce n'est que celà s'esclaffa le mendiant. Ne serais-je riche qu'un seul jour, c'est une occasion qui ne se représentera plus jamais dans ma vie. J'aime mieux mourir riche que de vieillir pauvre.

Le riche marchand lui donna toute sa fortune, et le lendemain le mendiant, couvert de bijoux et le ventre bien plein eut la tête tranchée par le bourreau au milieu de durbar, comme une chèvre.

- Pensez vous qu'il avait raison? demanda le Maître.

Les moines hésitent, se regardent et ne savent que dire. Lun deux pourtant:

- Mais le marchand, Maître, qu'est-il devenu?

- Le marchand? il n'avait plus un sou, plus une roupie, plus un fifrelin, et c'est lui qui est mort pauvre, beaucoup plus tard, vieux, très vieux, et que cela vous serve de leçon.

 

 

Ateliers cartes associatives ATELIERS CARTES 2011

Publié dans réflexions

Commenter cet article

josette guiot 07/01/2011 17:37



L'argent ne fait pas le bonheur  ... Mais tout dépend de nos choix de vie ...Notre idéal nous appartient...Nous avons le choix des "matériaux" pour le construire...



Trèflerèle 07/01/2011 18:52



bonjour josette et au fait Bonne Année