LE PHARAON ET LA DAME DE PIQUE

Publié le par Trèflerèle

 

 

  dame-de-pique.jpg

 

 

 

 

 

Le pharaon est un jeu de cartes, particulièrement en vogue à la Cour de Versailles à la Cour de Louis XIV  et de Louis XVI . « En ce temps, les dames jouaient au PHARAON. Un soir, à la cour, ma grand-mère, jouant contre le duc d’Orléans, perdit sur parole une somme considérable. » (Alexandre Pouchkine La dame de Pique.)

 

Les règles de ce jeu étaient telles qu’elles avantageaient de beaucoup le banquier. Il était facile de tricher au pharaon à condition d’avoir du sang-froid. Casanova écrit dans son Histoire de ma vie qu’il ne faut jamais "ponter" au pharaon si on veut  gagner et il rapporte comment il prit part à une opération de tricherie avec un « correcteur de fortune » milanais, comme on les appelait alors, du nom de Don Antonio Croce.

 

Le pharaon est un jeu de hasard. Il se déroule entre un banquier et un nombre indéfini de joueurs appelés pontes sur une table ovale recouverte de feutrine verte.

Le banquier "taille" avec un jeu entier composé de cinquante-deux cartes.

Il tire toutes les cartes de suite, mettant les unes à sa droite, et les autres à sa gauche. On taille à chaque main, c’est-à-dire que le ponte a la liberté de prendre une ou plusieurs cartes, de deux en deux cartes et de miser une certaine somme dessus.

Le banquier gagne la mise du ponte, lorsque la carte du ponte arrive à la main droite dans un rang impair, et il perd, lorsque la carte du ponte tombe à la main gauche, et dans un rang pair.

Le banquier prend la moitié de ce que le ponte a mis sur la carte, lorsque dans une même taille, la carte du ponte vient deux fois – ce qui fait une partie de l’avantage du banquier.

La dernière carte qui devrait être pour le ponte, n’est ni pour lui, ni pour le banquier – ce qui est encore un avantage pour le banquier

 

Outre l’Histoire de ma vie de Casanova, le pharaon apparait dans diverses œuvres littéraires : Hoffmann en fait le sujet de son conte Bonheur au jeu (1820) et, dans La dame de pique d'Alexandre Pouchkine (1834), la vieille comtesse Anna Fédotovna possèderait une stratégie gagnante au jeu de pharaon. C’est à la recherche du secret de cette stratégie que se jette résolument le jeune Hermann. source WIKIPEDIA

 

Plus proche de nous ce jeu a été évoquée dans la série télévisée : "Les enquêtes de Murdoch" !!!

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flipperine 29/11/2012 11:31


que de jeux il y a