Le mot et la chose

Publié le par Trèflerèle

 

 

 

volumes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame, quel est votre mot,
Et sur le mot et sur la chose ?
On vous a dit souvent le mot,
On vous a fait souvent la chose.
Ainsi, de la chose et du mot
Vous pouvez dire quelque chose.
Et je gagerais que le mot
Vous plaît beaucoup moins que la chose.
Pour moi, voici quel est mon mot,
Et sur le mot, et sur la chose :
J'avouerai que j'aime le mot,
J'avouerai que j'aime la chose.
Mais, c'est la chose avec le mot,
Mais, c'est le mot avec la chose,
Autrement, la chose et le mot
A mes yeux, seraient peu de chose.
Je crois même, en faveur du mot,
Pouvoir ajouter quelque chose ;
Une chose qui donne au mot
Tout l'avantage sur la chose :
C'est qu'on peut dire encore le mot,
Alors qu'on ne fait plus la chose.
Et pour peu que vaille le mot,
Mon Dieu, c'est toujours quelque chose !
De là, je conclus que le mot
Doit être mis avant la chose.
Qu'il ne faut ajouter au mot
Qu'autant que l'on peut quelque chose.
Et pour quelque jour où le mot
Viendra seul, hélas, sans la chose,
Il faut se réserver le mot
Pour se consoler de la chose.
Pour vous, je crois qu'avec le mot,
Vous voyez toujours autre chose.
Vous dites si gaiement le mot,
Vous méritez si bien la chose,
Que pour vous, la chose et le mot
Doivent être la même chose.
Et vous n'avez pas dit le mot
Qu'on est déjà prêt à la chose,
Mais quand je dis que le mot
Doit être mis avant la chose,
Vous devez me croire à ce mot,
Bien peu connaisseur en la chose.
Eh bien, voici mon dernier mot,
Et sur le mot et sur la chose :
Madame, passez-moi le mot
Et je vous passerai. la chose.

 

Abbé de l'Attaignant (1697 - 1779, Chanoine à Reims)

 

(collage: objets)

 

 

 

 

 

 

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

josette guiot 06/09/2010 21:23



JEUX DE MOTS d'une exquise légèreté ,une sorte de menuet , un tableau impressionniste à petites touches qui attirent la lumière tout en la laissant s'échapper aussitôt...Une
pensée pour Devos qui jouait si bien cette partition autour et avec les mots.



pat 06/09/2010 17:27



Bonsoir,


Je découvre ton univers et c 'est un vrai bonheur que de visiter ton blog.


Très beau texte


au plaisir


paty



Trèflerèle 06/09/2010 17:44



merci beaucoup au plaisir pour une prochaine visite!



Cat 04/09/2010 11:57



Sublime et Délicat.J'adore...Merci Brigitte.



Trèflerèle 04/09/2010 12:07



merci à toi