Le Jeu des cent poètes ou HYAKUNIN ISSHU

Publié le par Trèflerèle

Inspiré du Kai-Wase, des poèmes traditionnels Japonais étaient écrits sur des coquillages, une partie sur une moitié du coquillage et la suite sur l’autre moitié. Les cartes à jouer européennes étaient déjà connues au japon depuis le XVIe siècle, progressivement le Jeu japonais fut transposé sur du papier en forme de coquillage puis vers le milieu du XVIIe la forme rectangulaire des cartes fut adoptée.

Il y eu 100 poèmes différents. Les deuxièmes parties des poèmes sont posées sur la table, le maître du jeu lit une première partie au hasard, le joueur qui la reconnaît et fait une paire a gagné.

Le jeu se fonde donc sur la voix et la connaissance littéraire des joueurs.

Il témoigne du haut niveau de lecture et d’écriture que l’on rencontrait, à l’époque d’Edo également chez les femmes et les jeunes filles.

Grace à la technique peu coûteuse de l’estampe le jeu se répandait dans la population, les membres de la noblesse, les militaires et les marchands prenaient soin eux de commander des jeux de qualité finement travaillés. Des artistes connus dessinaient les portraits des poètes et de grands écrivaient calligraphiaient les poèmes.

Ce jeu faisait partie du trousseau des jeunes mariés !

Progressivement le Jeu gagna même les classes populaires, certaines phrases de poèmes devinrent des proverbes.

Au XVIIIe siècle on ajouta une carte appelée Mubeyama et celui-ci devint un jeu de hasard. Sur cette carte figurait la somme maximale pouvant être gagnée.

Le jeu permettaient des relations entre familles différentes, aux jeunes gens de se rencontrer. Certaines cartes étaient des poèmes d’amour, le jeu fut ensuite interdit au motif qu’il affaiblissait les esprits ou parce qu’ils étaient antipatriotiques.

Il regagna en popularité au milieu du XIXe siècle, il fut traduit en anglais.

Aujourd’hui il subsiste encore des championnats de maîtres mais rares sont les familles qui possèdent encore un jeu.

Extrait des JEUX DE L HUMANITE édition Ulrich Schädler

 

 

 

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

flipperine 26/09/2012 23:02


des jeux de valeur