La tristesse et la furie

Publié le par Trèflerèle

 

IMG1-copie-1.jpg

 

 

 

 

Dans un royaume enchanté où les hommes n'ont jamais accès, à moins qu'ils ne s'y promènent éternellement sans s'en rendre compte… Dans un royaume magique où les choses non tangibles deviennent concrètes… il était une fois… un lac merveilleux. C'était un lac d'eau cristalline et pure, où nageaient des poissons de toutes les couleurs existantes et où toutes les tonalités du vert se reflétaient en permanence… De ce lac magique et transparent s'approchèrent la tristesse et la furie pour s'y baigner en se tenant compagnie. Toutes deux ôtèrent leurs vêtements et, nues toutes deux, entrèrent dans le lac. La furie, pressée (comme l'est toujours la furie), impatiente – sans savoir pourquoi –, se baigna rapidement et, plus rapidement encore, sortit de l'eau… Mais la furie est aveugle ou, du moins, elle ne distingue pas clairement la réalité. Aussi, nue et pressée, elle enfila, en sortant, le premier vêtement qui lui tomba sous la main… Et voilà que ce vêtement n'était pas le sien, mais celui de la tristesse… Ainsi vêtue de tristesse, la furie s'en alla. Très calme, très sereine, disposée, comme toujours, à rester à l'endroit où elle se trouvait, la tristesse termina son bain et, sans aucune hâte ou plutôt, n'ayant pas conscience du temps qui passait, avec paresse, lentement, elle sortit du lac. Sur la rive, elle découvrit que ses vêtements n'étaient plus là. Comme nous le savons tous, s'il y a quelque chose que la tristesse déteste, c'est de rester à nu. Aussi se couvrit-elle du seul vêtement qui se trouvait près du lac : celui de la furie.

On raconte que, depuis, il est fréquent que l'on rencontre la furie, aveugle, cruelle, terrible, furibonde. Mais si on prend le temps de bien regarder, on découvre que cette furie que l'on voit n'est qu'un déguisement, et que derrière le déguisement de la furie, en réalité…. se cache la tristesse.

Jorge Bucay

 

 

Trèflerèle anagramme de reflet du réel...

ateliers cartes associatives Pourquoi ces cartes là font elles grandir?

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Littorine 17/05/2011 08:53



J'aime énormément, et c'est tellement vrai ! Bonne journée



josette guiot 15/05/2011 08:55



On est reçu selon l'habit et reconduit selon l'esprit .


Proverbe russe.


Bon dimanche avec ou sans pluie !



Trèflerèle 15/05/2011 12:14



tres jolie phrase:je prends!! belle journée à Paris le soleil est timide mais il est là...



flipperine 13/05/2011 18:45



l'habit ne fait pas le moine


bises