La nuit d'avant le monde...

Publié le par Trèflerèle

 

ciel-etoile.jpg

 

 

 

 

"Alors qu'en cette nuit d'avant le monde, qu'il faudrait plutôt nommer la Nuit d'avant les nuits, la noirceur ou l'obscurité avait une essence, voire une substance propre, qui était comme le tissu, la trame, le corps, la chair et pourquoi pas? le sang de l'infini. Car le sang - l'aviez vous remarcqué? - noircit lorsqu'il devient stagnant. Ce n'est pas moi qui dit celà, c'est Homère en personne dans l'Illiade, il parle du sang noir séchant sur les cops massacrés. Le sang n'est rouge que lorsqu'il vit, losqu'il habite un corps vivant. Mais alors, en cette nuit d'avant les nuits, il ne pouvait être que noir. Oui cette Nuit-là était comme le sang immobile et figé de l'illimité, la sève noire d'un Devenir ou d'un désir naissant, d'une possibilité, d'une virtualité, disons même d'une potentialité du temps lui même..."

 

 

 

Contre- nuits

Jacques Lacarrière -  Albert Woda éditions alternatives

 

 

 

 

 

ATELIER RENCONTRER SON OMBRE

 

Publié dans réflexions

Commenter cet article

flipperine 10/12/2013 00:12


et pourtant on dit tjs le sang rouge de l'ouvrier

Trèflerèle 10/12/2013 09:33



très juste! merci Flipperine