Le présent est ici quand je joue

Publié le par Trèflerèle

 

 

 

 

images.jpg

Cartes COPE, OH, MORENA, CAMINO, PERSONITA etc....

 

 

 

 

Pourquoi jouer avec ces cartes là nous conduit 

au coeur de nous mêmes,

à la rencontre de nos peurs, de nos désirs...

et nous aide à grandir

 

Tout d’abord parce qu’elles réveillent en chacun de nous cette part d’enfance liée au Jeux.

Souvenez-vous…   « Et si on jouait aux voleurs? » « On dirait qu’on serait des sorcières » et SI... et là notre imagination s’envole, notre esprit s’ouvre, tout est possible non ? Puisque l’on a « la main !! »

On aime (se) raconter des histoires parce qu’alors on peut intervenir dans le cours de choses, modifier l’histoire, changer le passé et inventer l’avenir.

Qui n’a pas rêvé de remonter le temps ou d'inventer son avenir ?

Il nous arrive d’être surpris par des coïncidences lorsque des évènements surgissent : ah ben ça alors !! Je me disais justement !! La synchronicité ça vous dit quelque chose ?

En petits groupes les idées se conjuguent, les regards se complètent, les pensées s’entrechoquent, l’horizon s’éclaire…

Seul, nos pensées ont tendance à tourner en rond…nous sommes persuadés que ça ne peut pas être autrement parce que nous savons que…alors qu’une autre personne va dire à un moment donné : «  tu crois que c’est comme cela ? Moi je pense que… » Et ça change tout ! Un nouveau regard, une nouvelle pensée.

Et si c’était cela la créativité ? Si c’était cela qui fait grandir ?

L’ouverture d’esprit, pas le savoir, pas les certitudes.

Les anciens disent «  Avec des Si on peut faire le tour du Monde » et bien souvent c’est perçu comme « il faut savoir ce que l’on veut ».

Et si justement ce que je veux c’était ce qui m’arrive justement, cette carte que je viens de tirer ?

Sur cette image : une porte ouverte, sur celle là un mot : DIRE.

Qu’elle histoire ça me raconte là  aujourd’hui?

«  Pour sortir de là j’ai besoin de dire ?… »

« Pour entrer là  je ne dois pas dire ?… »

« Si je sors je ne pourrais pas dire ? »

Et là un travail se fait à partir de ce que je ressens devant ces deux cartes là quand j’entre dans le Jeu avec sincérité, quand j’accepte les cartes comme des signes, comme des outils pour voir, quand surtout je joue le Jeu mais que je ne fais pas semblant !

Vous avez remarqué avec quel sérieux les enfants deviennent aussi bien des dragons maléfiques que des fées bienveillantes ? Parce que l’espace d’un instant ils y croient, ils s’y croient.

Est-ce que je crois vraiment que ce que je vis c’est MA vie ?

Que c’est un JE(u) dont je détiens la majorité des cartes, que mes choix déterminent ce que je vis ?

Apprendre à jouer, non pas sa vie sur un coup de Dé (tête) mais à voir le jeu de l’ESPRIT qui peut me faire perdre la tête ou gagner en conscience.

Alors voila jouer aux cartes créatives, participer aux Apéricartes et aux  Cart’Optidej’ c’est ça.

Alors qu’en pensez-vous ?

On y va ?  

 

pour participer aux ateliers sur Paris:

inscription obligatoire

au 0980430982

ou bbarateau@gmail.com

 

 

 CALENDRIER Cartoptitdej'- des Pausethécartes - Apéricartes

Publié dans objectifs des ateliers

Commenter cet article

Jacqueline Savard 01/01/2012 16:46


Bonjour Brigitte-Barateau Dumesnil: Je te souhaite une très bonne Année 2012...Beaucoup d'inspiration comme d'habitude! Santé Bonheur.Amitié Jacqueline Savard


 


 


 


 


 


 


 


 

flipperine 25/05/2011 18:07



et c'est bien vrai et il faut tenter de tirer la bonne carte pour avancer


bises



Trèflerèle 25/05/2011 18:17



je dirais plutôt laisser la carte venir à vous.....ce sera la bonne!! belle fin de journée



Jacqueline Zwobada Rosel 24/05/2011 08:21



Bonjour


Quelle coïncidence. J'ai justement mis un article sur "une porte s'ouvrirai-t-elle" dans De la réalité à l'imaginaire: à propos d'"orange mécanique" sur mon blog.


Je ne trouvais pas d'illustration de porte pour l'introduire: Jimminy,
enfant de 10 ans ne pouvait entrer, et, sur le seuil, il poussait de toutes ses forces, de ses deux paumes, comme s'il y avait une porte fermée... en verre devant lui...


Je me suis autorisée, pour éclairer "pourquoi c'est péché Beethoven", à lui proposer l'hypothèse de pulsions venant de notre inconscient... en d'autres termes, bien sûr...


Ce que vous dites de "la porte" autour du "dire" explicite tout à fait ce passage, et si les cartes (Tarot des contes) que j'ai parfois utilisées aident à tenir compte de la réalité d'un choix
aléatoire dans un jeu, elles préfigurent celles que nous donne notre vie... pour réaliser nos scénarios personnels, en quelque sorte.


J'ai donné votre texte à Miloud (23 ans) non-lecteur qui déchiffre encore pour pouvoir lire... et, sans avoir lu le texte encore, il a intégré le principe de ces cartes. Ainsi, quelques jours
plus tard, il l'a traduit en "faire sa vie avec les cartes qu'on a" pour rester positif malgré ses difficultés à s'en sortir... Certains de vos textes l'ont vraiment
guidé pour en arriver là, et, ce qu'il a compris ainsi de lui-même et de la vie, est arrivé "par l'écrit"!


Merci


Jaz



Trèflerèle 24/05/2011 12:23



Bonjour Jacqueline,


La synchronicité est en oeuvre entre nos deux blogs semble t-il!! je suis ravie de vos commentaires et vous exprimez tres bien ce que propose les tarots, si vous le voulez bien je me permettrais
de vous citer une prochaine fois.belle journée



Littorine 20/05/2011 08:12



J'ai tant besoin d'y croire que tout est possible ! que les choix que je fais en ce moment sont les bons pour mon devenir, mon à venir. Merci Bonne journée