Elle est partie

Publié le par Trèflerèle

 

la-plume.jpg*

 

 

Ce soir mon petit garçon
Mon enfant, mon amour
Ce soir, il pleut sur la maison
Mon garçon, mon amour
Comme tu lui ressembles!
On reste tous les deux
On va bien jouer ensemble
On est là tous les deux
Seuls

Ce soir elle ne rentre pas
Je n'sais plus, je n'sais pas
Elle écrira demain peut-être
Nous aurons une lettre
Il pleut sur le jardin
Je vais faire du feu
Je n'ai pas de chagrin
On est là tous les deux
Seuls

Attend, je sais des histoires
Il était une fois
Il pleut dans ma mémoire
Je crois, ne pleure pas
Attends, je sais des histoires
Mais il fait un peu froid ce soir
Une histoire de gens qui s'aiment
Une histoire de gens qui s'aiment

Tu vas voir
Ne t'en vas pas
Ne me laisse pas

Je ne sais plus faire du feu
Mon enfant, mon amour
Je ne peux plus grand-chose
Mon garçon, mon amour
Comme tu lui ressembles!
On est là tous les deux
Perdus parmi les choses
Dans cette grande chambre
Seuls

On va jouer à la guerre
Et tu t'endormiras
Ce soir, elle ne sera pas là
Je n'sais plus, je n'sais pas
Je n'aime pas l'hiver
Il n'y a plus de feu
Il n'y a plus rien à faire
Qu'à jouer tous les deux
Seuls


Attends, je sais des histoires
Il était une fois
Je n'ai plus de mémoire
Je crois, ne pleure pas
Attends, je sais des histoires
Mais il est un peu tard, ce soir
L'histoire des gens qui s'aimèrent
Et qui jouèrent à la guerre

Ecoute-moi
Elle n'est plus là
Non... ne pleure pas... !

 

 

 

Le passé n'est plus,

Pas facile d'accepter qu'un autre jour se lève,

Que la vie continue pour soi, pour l'autre..

 

Chaque départ  vécu, une rupture, un déces, un changement de travail, de lieu...

est une occasion de se réapproprier sa vie, quel est son sens aujourd'hui?

Qu'est-ce qui est vital pour moi?

 

 

Pas facile de voir dans une épreuve une occasion de grandir..

 

 

AVEC  LES CINQ ELEMENTS TIBETAINS APPRENDRE A  VOIR

 

 

 

 

*collage sur carton ondulé: la plume

Publié dans réflexions

Commenter cet article

unflipperine 10/02/2012 09:36


un départ est tjs difficile à vivre mais la vie continue et il faut vivre pour celui qui reste