Devoir de vacances

Publié le par Trèflerèle

 

J'ai trouvé un article de Paul Henri PION appelé devoir de mémoire...

Pas à pas, vous découvrez l'explication du travail en psychothérapie et cette proposition très interessante:

 

«A un moment que vous avez choisi, vous vous rappellerez vos souvenirs avec papa et maman, qu’ils soient seuls ou ensemble, avec ou sans vous. Vous vous rappellerez de toutes ces scènes que vous portez en vous, en les laissant remonter librement sans aucune censure, et quand une scène vous revient, vous la restaurez comme un archéologue le ferait d’une pièce qu’il vient d’exhumer du passé. Vous en nettoyez la poussière, vous en rehaussez les contrastes du mieux que vous pouvez, vous vous appropriez cet objet revenu de l’histoire en le regardant en détail, en l’observant sous tous ses angles. Bien sûr, il vient du passé, et comme tout objet retiré d’un gisement ancien, pourra être complet comme ne pas l’être, il lui manquera peut-être des morceaux, des couleurs seront estompées, de la crasse se sera incrustée ou encore il sera beau comme au premier jour, et comme l’archéologue, vous le mettez en valeur en le restaurant du mieux que vous pouvez avec le soucis de précision et de fidélité à l’original qui guide l’archéologue. Chaque jour vous allez à la rencontre de ces objets, chaque jour vous les dépoussiérez un peu, chaque jour vous les restaurez un peu et quand vous avez restauré un souvenir de maman ou de papa, seuls ou ensemble, qu’il soit historique et que vous puissiez le partager avec d’autres personnes ou qu’il soit seulement un souvenir que vous vous êtes construit de votre mère ou de votre père à partir de ce qu’on vous a dit ou de ce que vous avez vécu, alors, vous le mettez dans une galerie mentale, une galerie que vous êtes le seul à connaître et dans laquelle vous mettez d’un côté les mauvais souvenirs et de l’autre côté les bons souvenirs, d’un côté les souvenirs plutôt agréables et d’un autre côté les souvenirs plutôt moins agréables. Et chaque jour, vous prenez un instant pour rouvrir cette galerie, la visiter comme un conservateur de musée le ferait, en regardant chaque détail, en vous assurant qu’aucun de ces souvenirs n’a été remplacé par une copie, puis vous plongez dans votre gisement et remontez ce qui revient à cet instant pour enrichir votre galerie et quand vous en avez fini pour ce jour, c’est terminé, vous sortez de votre galerie, la refermez et passez au reste de votre journée. Et vous poursuivez ainsi de jours en jours. Si entre deux fois où vous le faites un souvenir relatif à papa ou maman s’invite alors vous l’identifiez et vous lui donnez rendez-vous pour la prochaine fois où vous ouvrirez votre galerie ».

 

 

link

 


Publié dans réflexions

Commenter cet article