Célébration du Chat

Publié le par Trèflerèle

Grâce à Kipling, le chat s'impose avec force. Son chat qui-s'en-va-tout-seul éclaire l'admiration générale. Kipling, le grand ami, raconte comment Raminagrobis fit connaissance de l'homme et de la femme. Kipling est un sage. Il avait découvert les secrets du chat en cherchant à distraire ses semblables. Qu'il est aimable le petit animal qui approfondit toutes choses ("je suis le chat qui s'en va tout seul et tous lieux se valent pour moi"). Pour Kipling la création du monde fut une aventure lucide et bien organisée. Il a tout retrouvé: les servitudes, les complaisances et le chat-qui-s'en-va-tout-seul inaugure, dans la caverne, la longue histoire de ses relations avec ses maîtres. Ce besoin de parler du chat sera constant, tout le temps, et le chat, toujours plein de rêves, écoutera les paroles de l'lhomme sans oser l'interrompre. Il a beaucoup à dire le chat. J'ignore si son silence n'est pas la meilleure façon, recueillie et détachée, de désapprouver sans faire face.....
La mémoire des hommes situe l'origine du chat dans une tromperie conjugale: les joyeuses bontés d'une lionne pour un singe. La lionne était rêveuse et le singe bavard. Ce qu'on prend pour le hasard ou de l'indifférence, c'est du sang froid. L'amant de la lionne a voulu engendrer le plus secret des animaux, qui plaise même à qui ne l'aime pas. Naissance qui nargue et qui jouit d'être hyppocrite. Le lion faux père a dû aimer fortement Rabinagrobis Ier....
extrait de Célébration du Chat de Christian Gali


Avez vous un chat? quel compagnon est-il pour vous?

Le mois prochain nous célébrerons la Chouette avec Loys Masson

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FaBiolà 25/09/2009 12:44


Chouette cette conversation!:)
Moi je pense pas qu'il faut couper les griffes d'un chat.
On est comme on est nan??!


Trèflerèle 25/09/2009 12:55


Et si les animaux nous coupaient la langue pour ne pas nous entendre!!!


jehovah18-17 25/09/2009 12:41


merci pour ce commentaire également!
Toutefois, sachez que je considérais cette chatte comme une idiote (bien que mignonne oui...): elle passait son temps à griffer les murs et ça avait pour habitude de m'exaspérer!
J'ai aujourd'hui des enfants en bas âge et nous envisageons avec ma femme de reprendre un autre chat (j'essayerais un mâle peut-être cette fois...) car je craints les "coups de griffes
intempestifs"..
Que pensez-vous des chats à qui on coupe les griffes?. (ça peut paraît idiot comme question mais pensez-vous que le chat se sente "nu" si on lui coupe son moyen d'évoluer)?


Trèflerèle 25/09/2009 12:54


Un animal ça se dresse, il ne faut pas qu'il oublie qui est le maître. Nous attribuons souvent aux animaux des émotions ou des sentiments comme s'ils étaient des humains. Un chaton doit apprendre à
ne pas griffer partout même si c'est un besoin, l'éloigner et l'isoler quelque temps chaque fois qu'il le fait (5 à 10 mn dans le noir) peut suffire et penser à lui donner un grattoir ensuite, il
comprendra. Il faut être patient!! j'ai une perruche et je lui ai "appris" à ne pas crier pour tout et n'importe quoi!! maintenant elle chante.....


jehovah18-17 25/09/2009 12:18



lorsque j'étais petit, j'avais une chatte miniature (chatte naine rousse et blanche), elle s'appellait Eléa. Bizarrement, à chaque fois que cette chatte avait envie de manger, câlin, et
autres, c'était toujours moi qu'elle venait voir et elle m'apellait d'un "Maouw Maouw" qui sonnait comme "Maman"... Bizarre les chattes....



Trèflerèle 25/09/2009 12:27


les animaux ont un sens particulier qui leur permet de nous comprendre à distance, ils captent quand nous sommes inquites, anxieux ou quand nous avons simplement envie de calins. ILs savent très
bien aussi qui ne va pas les accueillir alors ils s'abstiennent! merci à toi pour ce commentaire


Caroline 24/09/2009 23:50


moi aussi j'aime les gros matous tout doux, comme emma au pays des merveilles;)


Trèflerèle 25/09/2009 09:57


Regarder un chat dans les yeux...quel voyage!


Caroline 24/09/2009 00:45


ron-ron:) il y avait un jeu auquel je jouais enfant et qui s'apelle "pauvre petit chat malade"
Le but -pour le pauv' petit chat malade- était de faire rire l'assemblée lorsque ceux-ci lui donnait des caresses...
pis quand il y arrivait pas il allait voir ailleurs, tout simplement:)


Trèflerèle 24/09/2009 17:42


je me souviens il étatit difficile de ne pas pouffer de rire!!!