Naître

Publié le par Trèflerèle


Naître

C’est se déposséder

C’est s’accepter avec ses deux mains nues

Et son visage à découvert

Naître

C’est quitter son masque et son déguisement

Naître

C’est oser, c’est prendre le risque

C’est quitter la terre ferme

C’est ne pas savoir à l’avance ce qu’il y a devant

C’est accepter l’inconnu, l’imprévu, la rencontre

Naître

C’est inventer de nouveaux mondes

Qui deviendront des mondes nouveaux

Naître

C’est tout laisser derrière soi

Ses greniers et ses gardes manger

Ses coffres forts et ses sécurités

Ses habitudes et ses certitudes

Naître

C’est quitter son abri

C’est essuyer le vent de face

Et porter le soleil sur son dos

Naître

C’est avoir trop froid et trop chaud

Naître

C’est n’avoir plus d’autre maison que le passage


C'est accepter que le pain n'ait plus le même goût


Et c'est accepter peut-être


Qu'il n'y ait plus de pain du tout...


Naître

C’est prendre le temps d’aimer

Celui qui aime est un inventeur, c’est un nomade

Celui qui naît se croyait seul

Il est plusieurs, il est multiple, il est deux

Et même Dieu était parti

Et faisait route vers eux.

 

Jean Debruyne "Les trois saisons d'aimer" 1980

 

Publié dans réflexions

Commenter cet article

Joelle 08/06/2009 02:35

Magnifique texte plein de réalité, nous ne sommes que des pélerins de passage sur cette terre ...
Merci d'être passé chez moi.

cocole 05/06/2009 13:45

bonjour merci pour le com, de l'énergie, oui, j'en ai surement , ce qui me manque c'est le temps, pour faire tout ce que je voudrai !
;-)
Naître, c'est plein de choses ici, je ne pense pas que je pourrai toutes les assumer !

J.EArthwood 05/06/2009 13:17

C'était en chantier... Je vous le livre tel quel...
Etre ou ne pas être...

"Etre ou ne pas être... Paitre ou ne pas paitre... Les moutons ont choisi.
Sais-tu, au moins, ce qu’il te reste à faire ?...
Naître ou ne pas naître..."

Trèflerèle 07/06/2009 20:45


naître ou ne pas naître à soi même ai-je écrit un jour ailleurs...je crois que nous n'avons pas le choix, quelque chose nous y pousse. Faisons comme les arbres bien enracinés regardons vers le
haut...