Cul et Chemise

Publié le par Brigitte BARATEAU - Treflerèle

collage sur carton entoilé

collage sur carton entoilé

Puisque nous voici comme cul et chemise
Suis-je la chemise, suis-je le cul ?
Si suis le cul, ça m'électrise
Oui, mais la chemise, c'est ambigu

Supposons d'abord que je sois chemise
Je me trouverais donc sur le dessus
Vous pourriez alors, par mon entremise
Passer, pour le coup, presque inaperçu

Si d'être caché vous démoralise
Et si d'être cul vous laisse déçu
Veuillez s'il vous plaît être la chemise
Vous la ferez bien, j'en suis convaincue

Et puis, voyez-vous, ça me tranquillise
Car étant un cul rempli de vertu
J'avais malgré moi comme une hantise
Qu'en fait de chemise, vous fussiez tutu
 
J'eusse craint, alors, que la moindre brise
Vînt me dévoiler d'un souffle incongru
Mais quoi ? Vous boudez et je réalise
Qu'être la chemise ne vous convient plus

Ah ! Mais il faudrait qu'on vous civilise
Ce revirement est inattendu
Eh ! Soyez le cul, ça vous galvanise
Ne vous plaignez pas si c'est exigu !

Je ne comprends pas cette convoitise
Je serai chemise, vous m'avez vaincue
Ne craignez-vous pas que partout on dise
Que vous vous cachez d'être trop dodu ?

Oublions un peu ce qui nous divise
Nous nous conduisons en vrais malotrus
Vous êtes un cul comme une banquise
Moi une chemise bien saugrenue

Puisque nous voici comme cul et chemise
Soyons la chemise ou soyons le cul
Mais en vérité, c'est une surprise
Que notre amitié y ait survécu
 
Anne Sylvestre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eMmA MessanA 25/08/2017 19:52

Ah quel délice (mots et image) ! Bravo

Brigitte BARATEAU - Treflerèle 25/08/2017 23:24

merci Emma attentive comme toujours et fidèle...