Fatalité, hasard, destin..

Publié le par Trèflerèle

Fatalité, hasard, destin..
Fatalité, hasard, destin..

Nous ne voulons composer avec rien, nous cherchons toujours à nous imposer à tout.

Ce qui fait que très souvent nous avons l'impression que tout nous échappe, que rien ne va comme nous voulons.

Si nous relâchions le contrôle pour nous laisser guider?

Ce qui ne veut pas dire faire n'importe quoi mais accepter ce qui vient comme une opportunité.

Choisir en fonction de l'opportunité n'est pas tomber dans la tentation d'être opportuniste.
Celui là va toujours utiliser les opportunités en sa faveur, en ignorant que la défaveur des autres à ce moment sera la sienne en retour.

"Agir en fonction de l'opportunité c'est exactement le contraire, c'est reconnaître que tant que j'oppose ma volonté à celles qui créent les circonstances dans lesquelles je me trouve, je souffrirai.

Tant que je ne saurai pas composer avec ce qui compose ma situation dans l'espace temps dans lequel je suis, je ne pourrai avoir vivre que paralysie, douleur, solitude.

La solitude c'est la souffrance d'être à contre courant.

Ce que Lao Tseu nomme "non agir" c'est agir selon l'opportunité.

Il s'agit de la confiance de soi envers soi.

C'est quand nous sommes révoltés contre les personnes ou les circonstances que nous leur déléguons les décisions que nous pourrions assumer.

Quand nous avons confiance en nous, quand nous nous remettons à nous mêmes, sans essayer de nous imposer aux circonstances pour composer avec elles, nous n'autorisons plus alors que quelqu'un d'autre que nous interfère dans notre destin.

Que nous appelions les circonstances fatalité, hasard, destin ou nature ou Dieu ne change rien au fait que nous sommes entrain de composer avec ce qui compose ce moment.

"Avoir confiance en soi même c'est faire d'une circonstance une alllié plutôt qu'une ennemie.

Faire confiance à soi même c'est savoir transformer par l'alchimie ce qui nous paraît négatif en bénéfice.

Faire confiance à soi même c'est renaître à soi même, c'est convertir les erreurs passées en réussites présentes.

Seul celui qui a une confiance absolue en lui même a confiance en tout.

Seul peut être opportun et bon pour soi ce qui peut être bon pour l'autre également."

 

librement adapté de "Anges et archétypes" de Austro Queiroz

 

 

 

Publié dans réflexions, ego, hasard, destin

Commenter cet article

helium 12/04/2017 00:41

Absolument sur la même ligne... mais petite remarque subsidiaire, il y a des périodes où l'on ne cherche rien et où on trouve tout, d'autres périodes où l'on cherche, dans l'abandon pourtant et où l'on doit patienter sans résultat sans signe sans rien, un peu comme un explorateur parti sur la mer découvrir l'Amérique... On a abandonné les rivages européens mais on est encore loin des côtes américaines. Faut rester fort.