Les trois langages - deuxième partie

Publié le par Trèflerèle

Les trois langages - deuxième partie

Après une fête magnifique, les jeunes époux partirent pour un grand voyage qui devait les conduire à la cour du Roi.

Ils arrivèrent bientôt sur la rive d'un lac et montèrent à bord d'un petit bateau pour le traverser, mais le jeune homme entendit les grenouilles coasser bruyamment. Il les écouta attentivement: elles annonçaient qu'une grande tempête allait se lever sur le lac.

Alors il dit au patron du bateau:

* J'entends les grenouilles qui annoncent une tempête. Il vaudrait mieux attendre qu'elle soit passée.

L'homme éclata de rire et en se moquant de lui, donna l'ordre de lever l'ancre. Pourtant à peine le bateau avait il quitté le bord que le vent se mit à souffler si fort qu'il déchira la voile.

Les marins eurent beaucoup de mal à regagner la rive.

Des que la tempête fut calmée, ils réparèrent la voile et tentèrent une nouvelle traversée.

Comme ils approchaient de la rive opposée, le jeune homme entendit les grenouilles coasser. Il les écouta attentivement et dit au patron du bateau:

*Les grenouilles parlent de brigands qui sont cachés dans les roseaux et qui vont attaquer notre bateau. Préparons nous à nous défendre.

Cette fois l'homme le crut. Il dit aux marins d'aller chercher leurs armes, le garçon tira son épée, et quand les brigands attaquèrent, au lieu de voyageurs surpris ils trouvèrent face à eux des gens bien armés, prêts à se battre!

Ils s'enfuirent sans demander leur reste.

Après avoir été bien remercié par les marins, leur capitaine et les autres voyageurs le jeune homme continua sa route avec son épouse.

Ils arrivèrent dans la ville mais on leur dit que le Roi était très fatigué et ne pouvait pas les recevoir. Depuis de nombreux jours des corbeaux volaient devant les fenêtres du palais en croassant et l'empêchaient de dormir.

Les gardes avaient essayé de tuer les oiseaux mais rien ne les atteignait!

Le jeune homme demanda à être présenté au Roi, il dit qu'il comprenait le langage des oiseaux. Il fut amené devant le Roi qui très en colère lui promit de lui faire couper la tête s'il se moquait de lui.

- Comment pourrais- tu me débarrasser de ces oiseaux alors que le plomb des fusils ne les atteint même pas!

* Sire il suffit de savoir ce qu'ils veulent, répondit calmement le jeune homme.

Il alla ouvrir la fenêtre et écouta.

* Sire dit-il le corbeau et sa femme veulent se séparer et se disputent pour savoir qui va garder leur fils.

- Puisque c'est un fils répondit le Roi qu'il reste avec le père.

Dès qu'ils eurent entendu le jugement du Roi les oiseaux s'envolèrent, le mâle et le fils d'un côté et la femelle de l'autre.

Le Roi invita le jeune homme à rester au Palais avec son épouse et finalement comme il n'avait pas de fils, il le désigna comme son héritier.

Après la mort du Roi le jeune homme régna avec beaucoup de sagesse..

Pour illustrer ce conte j'ai tiré au hasard dans un de mes nombreux Jeux de cartes...

Est sorti LE VALET D'EPEES du Tarot Mythique (illustration Tricia Newell )

Une explication est donnée pour un tirage au hasard:

" exprime la curiosité infantile, c'est la manifestation des premières idées de la pensée indépendante, qui peut se produire chez des personnes habituées jusqu' alors à suivre l'avis d'autres personnes..."

Tiens donc!!! c'est vrai qu'il est indépendant ce jeune homme quand il découvre la vie à sa manière....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article